La côte des contrastes


  
Carte de la côte des contrastes

GEOGRAPHIE
Le RavinalaLe sud de l'île a un climat semi-aride avec une saison sèche qui dure les trois quarts de l'année, et peu de pluies. La côte Est demeure chaude et humide tout au long de l'année, la pluie étant beaucoup plus abondante en été qu'en hiver.
Températures et pluviométrie : Mananjary, Tolagnaro
Végétation : savane herbeuse et bush au sud ; forêt tropicale plus ou moins dégradée le long de la côte orientale.

POPULATION
Betsimisaraka, Antambahoaka, Antemoro, Antefasy et Antesaka occupent les côtes nord-est de la région ; les Tanala vivent plus à l'ouest. Au sud se trouvent les Antanosy et Antandroy et les Bara sur les terres centrales.

CULTURE
Les peuples du sud-est descendent d'un arabe venu de La Mecque près de dix siècles auparavant, Raminia ; il subsiste des traces musulmanes dans leurs langues et traditions. Ils conservent d'anciens documents en arabe, les sorabe, et pratiquent la divination et l'astrologie. Fidèles à leurs terres et à leur unité, ils sont toujours enterrés dans les kibory, leurs tombeaux lignagers.
- Les Antambahoaka pratiquent une circoncision collective des garçons, le Sambatra, tous les 7 ans. 
- Les Antemoro font de l'artisanat avec des pâtes à papier qu'ils fabriquent selon une antique technique arabe à partir de l'avoha

- Les Antanosy sont agriculteurs, forgerons et charpentiers. Ils ont des statuaires funéraires en bois sculpté représentant des scènes de la vie quotidienne du défunt, avec des bucrânes et des stèles peintes.
- D'origine Sakalava, les Antesaka sont une tribu indépendante, ils furent autrefois de grands guerriers.
- Pasteurs, orfèvres et excellents musiciens, les Antandroy sont aussi de grands devins et sorciers, et aiment les tatouages. Leurs cérémonies traditionnelles se déroulent au pied du hazomanga qui est gardé par le mpisoro, patriarche du lignage. Leurs funérailles durent plusieurs mois et donnent lieu à un sacrifice de zébus. Les cercueils sont des troncs d'arbres évidés et les tombeaux, Valavato , des amas de pierres parallélépipédiques avec quelques motifs, des bucrânes, deux pierres levées mâle et femelle et des aloalo.
- Les Tanala habitent dans les forêts des montagnes. Vivant essentiellement des ressources forestières, ils sont passés maîtres dans la phytothérapeutie traditionnelle.

Népenthès, une plante carnivorePARCS ET RESERVES
- PN de Ranomafana
- RN de Lokaro 
- PN d'Andohahela
- RS de Cap Ste Marie
- Réserve de Nahampoana
- Réserve de Mandena
 - Parc botanique Saiadi : nénuphars roses, pachypodiums, ravinala, euphorbes, palmiers, orchidées, lémuriens, crocodiles
- Reserve naturelle privée de Berenty et son musée de l'Androy (artisanat, histoire et vie quotidienne des Antandroy)

ATTRACTIONS TOURISTIQUES
- Ambohitsara : vatolambo, pierre de la Mecque
- Les chutes de Sakaleona, les plus hautes de Madagascar
- Vohipeno : fabrication de papier antemoro
- Ivato-Savana : tombeaux kibory
- Betanty et Cap Ste Marie : baleines à bosse entre mai et novembre
- Tolagnaro : Musée de l'Anosy et de la route des Indes, les vestiges du fort Flacourt, le Tranovato sur l'île des Portugais, le Pic St Louis, les baies de Manafiafy et de Ranofotsy, les criques de Lokaro et le lac Anony

SPORTS
- Lac Ampitabe : pédalo, ski nautique
- La Soraya : safaris de pêche et de chasse
- Ambinany, Lac Anony, Libanona : sports nautiques 
- Baie de Lokaro : randonnée, plongée sous-marine


Café
RESSOURCES ET POTENTIALITES
Les Tanala brûlent des surfaces forestières pour y cultiver du riz. Les côtes  orientales exploitent du café, du girofle, du poivre, de la vanille, de la banane et de la canne à sucre. Le port de Mananjary écoule aussi du bois et des produits de la pêche.
Les nombreux fleuves qui longent les côtes entravent la bonne circulation des produits, tandis que des efforts sont déployés dans le sud pour remédier aux problèmes d'eau. Les cultures vivrières y sont pauvres, les gens cultivent surtout des arachides, des haricots, du pois du cap, du sorgho et du manioc et élèvent des zébus, des chèvres et des moutons. Certains épineux servent de nourriture en cas de famine.
Le sisal qui est largement exploité à Mandrare, Ambovombe, Amboasary-Sud et Tolagnaro est destiné à la transformation. Des industries d'huilerie, de savonnerie, de tannerie, de tissage, et minière existent à Tolagnaro. On fabrique des tissus en soie sauvage dans la région qui est également riche en ressources minières : saphir à Tsiombe, quartz et mica à Ambovombe et éméraude à Kianjavato et Morarano.
Ranomafana abrite une station thermale.

GUIDE PRATIQUE
- Côte des contrastes : accès, carte détaillée et autres informations
- Informations utiles pour voyager à Madagascar
- Prestataires de voyage,  annuaire du tourisme

 

- La côte des îles vierges - La côte du palissandre - Les hautes terres - La côte du capricorne

 





 

Madatours        Guide de voyage Madagascar        Galerie photo       

 



Design et réalisation : Decagraphe